Comment résoudre les problèmes de locataire et de propriétaire ?

Comment récupérer des loyers impayés

Comment expulser un locataire?

Être propriétaire bailleur comporte ses défis, et l’une des situations les plus difficiles est de devoir retirer un locataire de votre propriété. Qu’ils aient violé les termes de leur bail ou simplement refusent de partir, naviguer dans le processus d’expulsion peut être stressant et chronophage. Cependant, avec une compréhension claire de vos droits et obligations légales, vous pouvez prendre les mesures nécessaires pour retirer un locataire de votre maison de manière rapide et efficace. Dans cet article, nous vous guiderons à travers le processus d’expulsion, de la notification à la comparution devant le tribunal, afin que vous puissiez protéger votre investissement et récupérer la possession de votre propriété.

  1. Non-paiement du loyer : Si un locataire ne paie pas le loyer à temps, cela peut être un motif d’expulsion. Cependant, les propriétaires doivent suivre les procédures légales appropriées avant de commencer les procédures d’expulsion.
  2. Existence d’un engagement d’expulsion : Si un locataire a signé un accord pour quitter la propriété à une date spécifique, et qu’il ne le fait pas, cela peut être un motif d’expulsion.
  3. Besoin du propriétaire ou d’un proche membre de la famille pour la propriété : Si le propriétaire ou un proche membre de la famille a un besoin légitime de la propriété, tel que vivre dedans eux-mêmes, ils peuvent être en mesure d’expulser le locataire.
  4. Besoin de rénovation dans la propriété : Si la propriété nécessite des travaux de rénovation importants qui ne peuvent pas être effectués pendant que le locataire y habite, le propriétaire peut être en mesure d’expulser le locataire.
  5. Perturbation des voisins : Si le locataire cause des troubles ou des nuisances aux voisins, cela peut être un motif d’expulsion.
  6. Possession par le locataire d’une autre propriété : Si le locataire possède déjà une autre propriété, cela peut être un motif d’expulsion.
  7. Faillite du locataire : Si le locataire fait faillite, cela peut être un motif d’expulsion.
  8. Expiration de 10 ans : Si un locataire occupe une propriété depuis 10 ans ou plus, le propriétaire peut être en mesure de l’expulser.
  9. Existence de motifs importants : Cette catégorie fourre-tout comprend une variété de motifs d’expulsion, tels que le locataire se livrant à une activité illégale ou endommageant la propriété. Cependant, les propriétaires doivent être en mesure de prouver ces motifs devant un tribunal avant d’expulser un locataire.

Non-paiement du loyer

Un propriétaire peut expulser un locataire s’il ne paie pas le loyer deux fois dans l’année. Avant cela, le propriétaire doit envoyer deux mises en demeure justifiées à son locataire, et si le locataire ne paie toujours pas le loyer, le propriétaire doit ouvrir une procédure d’expulsion dans un délai d’un mois à compter de la fin de l’année de location. Il y a trois façons pour le propriétaire de faire sortir un locataire qui ne paie pas régulièrement son loyer ou qui ne paie pas du tout.

La loi prévoit trois moyens si le locataire ne paie pas le loyer. Le premier est lorsque deux loyers de la même année de location ne sont pas payés, dans ce cas, le propriétaire doit envoyer deux lettres de mise en demeure au locataire avant d’entamer une procédure d’expulsion. Le deuxième moyen d’expulsion est lorsque le locataire ne paie pas son loyer. Dans ce cas, une lettre de mise en demeure doit être envoyée, et si le locataire ne paie pas dans les 30 jours, l’expulsion peut être effectuée par voie d’exécution. Enfin, si le locataire ne paie pas ses loyers, une procédure d’exécution peut être engagée pour obtenir son expulsion et le paiement des loyers impayés.

Existence d’un engagement d’expulsion

Un engagement d’expulsion est une déclaration dans laquelle le locataire s’engage à libérer le logement à une date déterminée. Pour pouvoir expulser le locataire en se basant sur l’engagement d’expulsion, il est nécessaire que cet engagement soit signé après la signature du contrat de location. Si l’engagement est pris lors de la signature du contrat de location, il sera nul et non avenu. De plus, l’engagement d’expulsion doit être écrit.

Si un engagement d’expulsion a été signé et que la date convenue est arrivée, le locataire doit quitter le logement. Si le locataire ne quitte pas les lieux à la date convenue, une action en expulsion doit être intentée dans un délai d’un mois à compter de la fin de la période convenue. Si un engagement d’expulsion est présent, il est possible de demander l’expulsion du locataire par voie d’exécution.

Besoin du propriétaire ou d’un proche membre de la famille pour la propriété

Lorsque le propriétaire ou ses proches ont besoin du logement, ils peuvent demander l’expulsion du locataire. Les proches se réfèrent ici au conjoint, aux ascendants et descendants ainsi qu’aux personnes à la charge du bailleur. Si l’un d’entre eux a besoin du logement, une demande d’expulsion peut être faite. Toutefois, la personne concernée doit réellement avoir besoin du logement, sinon les conditions requises par la loi ne sont pas remplies.

Si le contrat de location est à durée indéterminée, chaque période de six mois est une période de résiliation. Le contrat peut être résilié à la fin de chaque période de six mois moyennant un préavis de trois mois au locataire. Si le locataire ne quitte pas le logement après avoir reçu cet avis, une demande d’expulsion peut être engagée. Dans ce cas, la demande doit être déposée dans le mois qui suit la fin de la période de résiliation. Si le contrat de location est à durée déterminée, une demande d’expulsion doit être déposée dans le mois qui suit la fin du contrat.

Besoin de rénovation dans la propriété

Les réparations à effectuer doivent être importantes et substantielles. De plus, il doit être impossible d’occuper le bien loué pendant les travaux de construction et de réparation. Si une demande d’expulsion fondée sur cette raison est faite, elle doit être intentée dans un délai d’un mois à compter de la fin du contrat. Par conséquent, si le locataire est expulsé, le bailleur doit informer le locataire expulsé une fois les réparations terminées. Le bailleur ne peut pas louer le bien immobilier à une autre personne pendant trois ans sans faire une offre de location au locataire précédent.

Perturbation des voisins

L’une des obligations fondamentales du locataire est de ne pas causer de nuisance aux voisins. Si le locataire ne respecte pas cette obligation, le propriétaire doit le mettre en garde. Si le locataire ne corrige pas la situation malgré les avertissements, le propriétaire peut résilier le contrat de location pour cette raison.

Possession par le locataire d’une autre propriété

Si le locataire dispose d’un tel logement et que le bailleur n’en était pas informé lors de la conclusion du contrat de location, il peut résilier le contrat par voie judiciaire dans un délai d’un mois à compter de la fin du contrat. Ce logement doit être adapté à l’habitation. Par conséquent, seuls les endroits pouvant être utilisés comme logement peuvent être évacués.

Faillite du locataire

Si le locataire fait faillite et ne peut pas fournir une garantie de paiement des loyers en souffrance au bailleur, le bailleur peut résilier le contrat de location. Pour pouvoir engager une procédure d’expulsion liée à la faillite du locataire, il faut que le tribunal de commerce ait prononcé une décision de faillite à l’encontre du locataire.

Expiration de 10 ans

Le bailleur peut résilier le contrat de location par notification, mais si le locataire remplit ses obligations contractuelles, le bailleur ne peut résilier le contrat qu’après 10 ans. Dans les contrats de location à durée déterminée, après cette période de 10 ans, le contrat de location peut être résilié sans motif en donnant un préavis d’au moins 3 mois. Dans les contrats de location à durée indéterminée, le contrat peut être résilié à l’expiration du délai.

Existence de motifs importants

Si la relation locative devient insupportable pour les deux parties ou si la poursuite du contrat de location devient impossible pour les parties, les parties peuvent résilier le contrat de location à tout moment pour des raisons importantes. Si une raison importante existe, le contrat de location peut être résilié immédiatement pour des raisons valables.

Qui paye les frais pour expulsion locataire

Après la location d’une maison ou d’un lieu de travail, si le locataire ne remplit pas ses obligations, une action d’expulsion est intentée. Le processus d’expulsion est un processus difficile qui a également une dimension économique. Dans le cas de l’expulsion, divers frais s’ajoutent. Le premier est les frais de procédure et d’exécution, l’autre est les frais engagés pour vider la maison.

Tous les frais liés au processus d’expulsion doivent être payés par la partie qui intente l’action en justice et poursuit l’exécution. Les frais de justice et les frais de procédure d’expulsion doivent être payés avant d’intenter une action en justice.

Tous les frais de procédure d’expulsion sont demandés au locataire avec les frais de procédure d’exécution pendant le processus d’exécution. Cela signifie que tous les frais engagés au stade initial sont payés par le demandeur.

Faut-il prendre un avocat pour expulser un locataire en Turquie?

Oui, il est fortement recommandé de prendre un avocat pour expulser un locataire en Turquie. Le processus d’expulsion peut être complexe et nécessite une connaissance approfondie des lois et des procédures locales. Un avocat peut aider à préparer la documentation nécessaire, à représenter votre cas devant le tribunal et à faciliter le processus de récupération de votre propriété. De plus, un avocat peut vous aider à éviter des erreurs coûteuses ou des retards inutiles dans le processus d’expulsion. En fin de compte, engager un avocat peut être un investissement judicieux pour garantir le succès de l’expulsion et protéger vos intérêts en tant que propriétaire.

Conclusion

L’éviction d’un locataire d’une maison peut être un processus difficile et complexe, mais il est important de savoir comment le faire légalement et éthiquement. Les raisons pour expulser un locataire peuvent varier, mais cela doit être fait conformément aux lois locales et aux termes du contrat de location.

Avant de procéder à une expulsion, il est important de tenter de résoudre le différend à l’amiable. Si cela ne fonctionne pas, il est essentiel de suivre les procédures légales appropriées, telles que l’envoi d’un avis d’expulsion et la demande d’un ordre de possession auprès du tribunal.

Il est également crucial de veiller à ce que les droits du locataire soient respectés tout au long du processus d’expulsion. Cela signifie que le propriétaire doit fournir un préavis approprié, offrir une assistance raisonnable au locataire pour trouver un autre logement et éviter les tactiques d’intimidation ou de harcèlement.

En somme, l’expulsion d’un locataire est un processus complexe qui nécessite une connaissance approfondie des lois locales et une approche éthique et respectueuse. En suivant les procédures légales appropriées et en veillant à respecter les droits du locataire, les propriétaires peuvent réussir à expulser un locataire de manière efficace et sans conflit.

Comment pouvons-nous vous aider?

Si vous ne savez pas quand consulter un avocat pour expulser le locataire et que vous vous demandez qui paie les frais d’avocat en cas de problèmes locataire-propriétaire, je peux vous aider à résoudre ces problèmes en tant  avocat spécialisé en droit immobilier en Turquie. .

Partager :

Plus de messages

La nullité d’une marque en Turquie

Les articles 5 et 6 de la loi sur la propriété industrielle n° 6769 (“LPI”) stipulent qu’une demande de marque doit être refusée s’il existe des motifs absolus ou relatifs de refus. Toutefois, dans certains cas, des marques peuvent être enregistrées en dépit des motifs de refus absolus et relatifs énoncés aux articles 5 et

Porter plainte pour harcèlement: que dois-je faire ?

Table des matières Le harcèlement, qu’est-ce que c’est ? Le harcèlement est une forme de comportement nuisible et répétitif qui vise à intimider, persécuter, menacer ou agresser une personne de manière systématique et délibérée. Il peut prendre de nombreuses formes, y compris le harcèlement verbal, le harcèlement en ligne, le harcèlement sexuel, le harcèlement moral,

fraude en turquie

Fraude en Turquie: J’ai été victime d’une escroquerie, que dois-je faire?

Fraude en turquie: En raison de l’augmentation récente des délits de fraude, des questions telles que “Que dois-je faire si je suis victime d’une escroquerie ?”, “Puis-je récupérer mon argent si je suis victime d’une escroquerie ?”, “Où puis-je me plaindre si je suis victime d’une escroquerie ?” ont commencé à être posées fréquemment. J’ai

Envoie-nous un message